16/08/2012

No life / OPK, T.1 / Matz, Bedouel / 12 bis

opk1.jpg

 

Cette enquête en trois tomes nous immerge dans l’univers très particulier des accros aux jeux vidéos d’un genre particulier, ceux dans lesquels les joueurs s’incarnent dans un personnage virtuel qui prend le dessus sur leur vie réelle. Leur réalité devient dès lors virtuelle et leur vie peut être qualifiée de non-vie. L’inspecteur Mark travaille pour Interpol. Sa spécialité, c’est le blanchiment d’argent. Il vit à Berlin. Son supérieur hiérarchique lui annonce une promotion assortie d’une délocalisation à Shanghai. C’est évidemment une manière de l’écarter, car Mark dérange, et pas seulement pour des raisons professionnelles. Il est chargé d’enquêter sur une série de meurtres liés au monde du no-life. Les victimes sont toutes des adeptes du même jeu en ligne. Pour l’aider dans cette affaire dont il ne voit pas le lien avec son expertise, un jeune frais émoulu de l’école de police et une jolie autochtone chargée d’assurer la liaison avec els autorités chinoises. Matz, scénariste de la série « Le Tueur » et aussi de l’excellente trilogie « Du plomb dans la tête », réussit à donner corps à un nouveau personnage, un flic bourru, costaud, pragmatique, évoluant dans un environnement qui ne lui est en rien familier. Il porte l’intrigue, soutenu par des seconds rôles typés, tout au long de cet album graphiquement tout aussi réussi. Vivement la suite ! « No life », premier tome de « OPK », par Matz et Bedouel, aux éditions 12 bis.

 

 

M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : no life, opk, matz, bedouel, 12 bis |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.