15/08/2012

Le monastère de la vieille forêt / Chinn, T.2 / Escaich, Vervisch / Bamboo

chinn2.jpg

 

Les connaisseurs en arts martiaux auront immédiatement identifié ce fameux monastère, et auront été interpellés par ce qualificatif de vieille forêt. Le décor de cette histoire est un lieu de légende. Ce monastère abrite une communauté de moines dont il se dit que leur technique surpasse en puissance toute les armées. Fort de cette réputation, les moines ne sont jamais inquiétés. Mais un espion mongol se présente un jour aux portes du monastère et, par ruse, parvient à recueillir une information capitale, les moines se sont installés dans une douce oisiveté et ont perdu leur savoir-faire. Ils ne savent plus se battre. Aussitôt informé de cette aubaine, l’armée mongole fait route vers la Chine pour l’envahir. De son côté, l’empereur a lui aussi été informé de la faiblesse des moines et lance son armée à l’assaut du monastère dissident. C’est alors qu’entre en scène un trio de maîtres de kung fu qui passaient justement dans les environs. Ils sont sollicités par les moines pour leur enseigner l’art martial. Cette plaisante série d’aventure ne montre aucune prétention. Cette humilité affichée s’accorde parfaitement avec le sujet traité. L’humour agrémente parcimonieusement les pages de cette BD tout public, gentiment instructive, agréablement dessinée. « Le monastère de la vieille forêt », deuxième tome de « Chinn », par Escaich et Vervisch, aux éditions Bamboo.

 

 

M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le monastère de la vieille forêt, chinn, escaich, vervisch, bamboo |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.