30/07/2012

Les otages / Floc’h, Germain, Dubois / Futuropolis

 

otages.jpg

Nombreux sont ceux d’entre nous qui sommes attirés, voire fascinés par l’Afrique, probablement en partie parce que nous y avons un passé colonial. Il est facile de trouver un cours de Djembé et de se laisser envahir par le tambourinement envoûtant. Sophie suit les cours de Pete, un Togolais charismatique, qui propose à ses élèves un voyage dans son pays hors des circuits touristiques, une sorte d’immersion dans la vraie vie. Séduite par cette promesse d’authenticité, Sophie convainc son compagnon Antoine, qui y voit la réalisation d’un vieux rêve. Aveuglés par les belles paroles de Pete, le couple ne sent pas venir l’arnaque qui les attend au Togo. Arrivés sur place, le rêve se transforme en cauchemar. Pete se révèle être un gourou bonimenteur dangereux. Sophie et Antoine sont séquestrés, leurs moindres mouvements sont épiés. Ils ne peuvent pas quitter la communauté qui les héberge dans des conditions d’hygiènes exécrables. Leur naïveté se paye cher. Ils sont coincés. Leur calvaire va s’empirant. La maladie et la violence imprègnent de plus en plus leur morne quotidien d’otages. On se dit que tout cela doit avoir un sens, comme de faire prendre conscience de la réalité togolaise. Hors des clichés convenus cette BD dénonce les prêcheurs africains qui abusent de la crédulité des gens, les escrocs qui leur tendent des pièges criminels. « Les otages », par Floc’h, Germain et Dubois, aux éditions Futuropolis.


M.Descornet

 

 

 

19:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : les otages, floc’h, germain, dubois, futuropolis |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.