25/07/2012

Deuxième génération / Kichka / Dargaud

kichka.jpg

 

Michel Kichka est le fils de Henri Kichka, auteur d’un livre autobiographique sur l’holocauste et sur les camps de concentrations dont il est un rescapé. Henri Kichka a vu sa maman, son papa, ses frères et sa petite sœur mourir à Auschwitz. Il a survécu. Ce n’est pas un miracle car s’il existe un dieu il n’aurait pas permis les camps. Après avoir vécu l’enfer et perdu toutes les personnes qu’il aimait, Henri n’a plus jamais pleuré, même quand son fils cadet s’est suicidé. Par contre, ce drame a provoqué en lui un déclic. Lui qui ne parlait jamais de ce qu’il avait vécu à Auschwitz s’est mis à tout raconter dans le détail. Il a écrit un livre et organisé d’innombrables visites sur place, pour que jamais l’humanité n’oublie ce dont elle est capable. Son fils aîné Michel a toujours vécu dans cette ombre macabre. Il s’est mis, lui aussi, à raconter son vécu, pas celui des camps de la mort, mais celui de fils de rescapé, ayant grandi dans une famille profondément marquée, coupée de ses racines, meurtrie par une douleur sourde et pesante. Ce témoignage de la deuxième génération a lui aussi une dimension extrêmement poignante et montre combien le traumatisme subi s’inscrit dans la durée, ce qui n’empêche pas l’humour et la joie de vivre de triompher. Michel Kichka ne cache pas l’inspiration qu’il a trouvée chez Art Spiegelman et il l’assume pleinement avec cette BD « Deuxième génération », chez Dargaud.

 

 

M.Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : deuxième génération, kichka, dargaud |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.