18/07/2012

Les ruines, Berlin / Sherman, T5 / Griffo, Desberg / Le Lombard

sherman5.jpg

 

Le régime nazi avait savamment planifié l’extermination des Juifs, des Tziganes, des personnes handicapées et de tous ses opposants quels qu’ils soient. Cette capacité à organiser systématiquement et sans états d’âme une entreprise sans aucune prise en considération éthique a contribué à asseoir la réputation d’efficacité de l’Allemagne. Cette logique pragmatique à l’extrême séduisait le monde des affaires juste avant la seconde guerre mondiale. De nombreuses sociétés ont d’ailleurs poursuivi leurs relations commerciales après le déclenchement des hostilités. C’est ce qui est reproché par un mystérieux inconnu à Sherman, un homme d’affaire américain dont le fils, candidat à la Présidence, a été abattu et dont la famille est menacée. Cette BD évoque ostensiblement le cas de la société allemande IG Farben, entreprise chimique qui fournissait notamment le fameux gaz Zyklon B, utilisé dans les chambres à gaz des camps de concentration. Tant le scénariste Stephen Desberg que le dessinateur Griffo semble s’être donné comme mot d’ordre l’efficacité. La sobriété manifeste des dessins, des dialogues, du développement narratif, de la mise en page concourt à la fluidité et l’impact du récit. La conclusion nous est promise dans le prochain album. « Les ruines, Berlin », cinquième tome de « Sherman », par Griffo et Desberg, aux éditions Le Lombard.

 


M.Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : les ruines, berlin, sherman, griffo, desberg, le lombard |  Facebook |

Commentaires

ça a l'air intéressant cette BD.

Écrit par : mutuelle santé | 18/07/2012

Les commentaires sont fermés.