08/07/2012

L’élève Ducobu révise un max / L'élève Ducobu, T.18 / Godi, Zidrou / Le Lombard

ducobu18.jpg

 

L’élève Ducobu sort invariablement un album chaque année, stratégiquement aux alentours de la rentrée scolaire. Cette fois, c’est juste avant les vacances d’été. C’est que le thème affiché en dessin de couverture promet du dépaysement, ou à tout le moins une évasion hors de l’univers clos de la classe. Ca n’empêchera pas cet âne de Ducobu de briller pas sa sottise insondable. Mais avant de le voir exercer son art sur la plage, il nous faut encore subir ses frasques de tricheur compulsif tout au long d’un bon trois quarts de l’album. La qualité reste au même niveau, mais c’est justement cette stagnation qui commence à peser un peu sur le plaisir de lecture. Les auteurs semblent miser sur la sécurité, exploitant le filon avec parcimonie et vision au long terme, ce qui n’est pas critiquable en soi, mais au détriment manifeste de la surprise véritable. Leur andouille d’antihéros ne se renouvelle pas non plus dans ses astuces de fraudeur patenté, ce qui, en définitive, correspond bien au personnage. Son illustre prédécesseur Génial Olivier faisait preuve d’une inventivité et d’une maîtrise de la technologie de pointe qui force le respect tout en le discréditant dans son rôle de cancre. Car un cancre est par nature un abruti, un crétin congénital, ou presque, qui est intrinsèquement incapable d’apprendre, d’étudier, d’emmagasiner des connaissances. « L’élève Ducobu révise un max », par Godi et Zidrou, au Lombard.


M.Descornet

 

 

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l’élève ducobu révise un max, l'élève ducobu, godi, zidrou, le lombard |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.