21/06/2012

Au nom du fils, T.2 / Perrotin, Belin / Futuropolis

 

au nom du fils 2.jpg

Michel Garendeau est un Français d’âge mûr dont le fils Etienne a été enlevé par la guérilla colombienne. Les autorités le rassurent de manière un peu trop convenue à son goût. Plutôt que de s’en remettre aux aléas de la diplomatie et à la lourdeur des tractations, il décide partir lui-même à la recherche de son fils. C’est ainsi que Michel réalise un véritable voyage initiatique à la rencontre d’un pays très différents, d’une population et d’une société bâtie sur d’autres valeurs, d’une jeunesse aussi, une jeunesse actuelle aux motivations parfois lointaines de celles des générations précédentes. Michel découvre un monde inattendu. Cette quête de son fils passe presque, à un moment du récit, au second plan. Il suit sa trace mais les informations qu’il parvient à glaner ne lui donnent pas les indications suffisantes pour le localiser avec certitude, ce qui donne lieu à de très longues périodes d’attente, l’occasion pour Michel de faire connaissance de manière approfondie avec cet environnement incomparable. Le contact avec les gens et avec leurs coutumes, leur façon de vivre, lui permet aussi d’atténuer l’inquiétude permanente de ne pas retrouver son fils. Et pour nous, lecteurs, c’est une leçon sur l’ouverture, sur la curiosité envers d’autres manières de penser, qu’elles soient intergénérationnelles ou culturelles. « Au nom du fils », deuxième tome, par Perrotin et Belin, aux éditions Futuropolis.


M.DESCORNET

 

 

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : au nom du fils, perrotin, belin, fuuturopolis |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.