20/06/2012

Ellen / Destins, T.14 / Giroud, Durand / Glénat / coll.Grafica

destins14.jpg

 

Cet album est la conclusion d’une série concept qui nous aura trimbalé dans plusieurs directions, plusieurs destins qu’auraient pu vivre Ellen Baker, une femme militante engagée, mère de deux enfants, épouse d’un avocat aux dents longues. Ellen a commis une erreur de jeunesse qui la rattrape aujourd’hui. Elle a tué quelqu’un mais n’a jamais été identifiée. A présent, c’est une autre qui est accusée à sa place et qui risque la peine de mort. Face à ce dilemme, Ellen a fait un choix. Mais si elle en avait fait un autre, il n’est pas sûr que son destin aurait été radicalement différent. Ellen se trouve internée dans une institution psychiatrique. L’arrivée d’un nouveau directeur va provoquer un changement. Ellen s’ouvre à lui. Les événements qui vont suivre provoquent une prise de conscience libératrice qui va offrir à Ellen un nouveau destin, à moins que ce ne soit tout simplement celui qui était tracé pour elle depuis le début. Cette série se conclut par un message maintes fois ressassé mais qui mérite de l’être. Par contre, au bout de quatorze albums, on a envie de se dire « tout ça pour ça ?! » ; avec le sentiment que tout aurait pu être dit efficacement sans infliger au lecteur de telles dépenses et avec des albums de qualité parfois médiocre. Heureusement, Michel Durand replace graphiquement la barre très haut pour ce quatorzième tome de « Destins », « Ellen », scénarisé par Giroud, aux éditions Glénat, collection Grafica.


M.DESCORNET

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ellen, destins, giroud, glénat, grafica |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.