17/06/2012

Le choix d’Ivana / Tito / Casterman

ivana.jpg

 

La guerre de l’ex-Yougoslavie représente une des blessures de l’histoire européenne les plus sanglantes. Les plaies ont du mal à cicatriser. L'ancien président serbe Slobodan Milošević était accusé auprès du Tribunal pénal international pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide, mais il est mort avant la tenue de son procès. Le commandant en chef de l’armée serbe, Ratko Mladić, est accusé de génocide, de crimes contre l'humanité et de violations des lois et coutumes de la guerre. Il a été arrêté en mai deux mille onze. Radovan Karadžić, dirigeant des Serbes de Bosnie, est accusé de crimes de guerre et de génocide pour avoir orchestré le siège de Sarajevo, et pour le massacre de Srebrenica. Il a été arrêté en juillet deux mille huit et doit être jugé par le Tribunal pénal international. C’est à ce moment que commence pour Ivana une quête primordiale. Quelques années plus tôt, alors qu’elle tentait de survivre aux tires des snipers dans Sarajevo, Ivana a été violée par des miliciens serbes. Un enfant est né de ce viol, une petite fille dont elle s’est occupée avec amour. Mais comme beaucoup de mères, elle a du s’en défaire, ne pouvant lui assurer un avenir. A présent, Ivana veut retrouver sa fille, adoptée en Italie. Tito réalise là un récit poignant, empreint d’une profonde humanité et porteur d’espoir malgré la dureté du propos. « Le choix d’Ivana », par Tito, aux éditions Casterman.


M.DESCORNET

 

 

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le choix d’ivana, tito, casterman |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.