08/03/2012

Nocturnes / Clarke / Le Lombard / coll.Signé

 

Nocturnes , Clarke , Le Lombard ,Signé

Clarke s’immerge de plus en plus dans le registre réaliste. Cet auteur s’était fait connaître avec des séries humoristiques telles que « Mélusine » et les « Histoires à lunettes », puis avec « Mister President » et « Cosa Nostra ». Il nous avait surpris avec le troublant « Luna Almaden », et plus récemment « Urielle », un récit très dur, empreint de spiritualité. Ici, dans « Nocturnes », Clarke déstabilise rapidement le lecteur en el plongeant dans un contexte réaliste. Nous découvrons les protagonistes et commençons à tenter d’identifier les liens entre eux, les tensions qui vont soutenir le récit. Mais nous n’en avons pas le temps car des éléments déstabilisants donnent une tournures étrange au déroulement de l’histoire. Alors que le décor promettait de vastes déplacements, les personnages se rapprochent inexorablement comme pour entamer un huis-clos à la Jean-Paul Sartre. C’est encore une fausse piste. L’enfer n’est pas nécessairement les autres dans le cas présent. Et c’est là que le lecteur se met à penser à une entité supérieure qui dicterait leur destin aux gens. Certains croient pouvoir endosser un costume de dieu tout puissant, créateur d’univers ; ce sont les écrivains. Il est bien connu que leurs personnages, une fois créés, existent par eux-mêmes. Leur créateur dispose pourtant toujours d’un pouvoir de vie et de mort. « Nocturnes », par Clarke, aux éditions Le Lombard, collection Signé.


M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nocturnes, clarke, le lombard, signé |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.