02/03/2012

Le piège de Bayreuth / Sherman, T.4 / Desberg, Griffo / Le Lombard

 

Jay Sherman est un homme d’affaires américain très en vue. Son fils se présentait aux élections mais a été victime d’un attentat meurtrier. Celui ou ceux qui l’ont tué menacent Sherman de détruire tout ce qui lui est cher, de tuer sa fille et de terminer par lui. Ils lui reprochent son passé et son implication dans le régime nazi. Il est vrai que de nombreuses zones d’ombre entachent sa vie et son parcours, sa montée sociale. A l’époque du Troisième Reich, à la veille de la seconde guerre mondiale, Jay Sherman était un jeune industriel ambitieux. Ils saisissait les opportunités et appliquait fort à propos l’adage qui dit que l’argent n’a pas d’odeur. On l’a ainsi vu prendre part à des manifestations culturelles aux côtés de la fine fleur du régime nazi. Il s’est également compromis avec un industriel allemand qui avait en vue de marier son fils à la fille de Jay Sherman. Mais celle-ci s’est amourachée d’un chanteur d’opéra, une romance qui finira mal. Cette description peut paraître un peu abrupte. Elle est à l’image de la BD elle-même. Stephen Desberg ne s’embarrasse pas d’interminables développements psychologiques. Il va à l’essentiel et se concentre sur l’efficacité de l’intrigue. Griffo a adopté une démarche similaire pour le graphisme. Admirablement construite, cette série constitue un honnête divertissement. « Le piège de Bayreuth », quatrième tome de « Sherman », par Desberg et Griffo, aux éditions Le Lombard.

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le piège de bayreuth, sherman, desberg, griffo, le lombard |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.