28/02/2012

3 secondes / Mathieu / Delcourt

 

3 secondes ,Mathieu ,Delcourt

Marc-Antoine Mathieu nous surprend à chacune de ses créations. Il fait partie de ces dessinateurs qui repoussent les limites du langage en images dont la bande dessinée s’impose tout naturellement comme le support le plus adéquat. Dans « trois secondes », Marc-Antoine Mathieu a choisi une mise en page excessivement sobre, un simple gaufrier de neufs cases par page, trois cases sur trois. A cette simplicité apparente correspond un contenu extrêmement sophistiqué. Toute la narration est muette. Le lecteur se glisse dans la peau d’un photon et parcourt l’espace à la vitesse de la lumière. Cette incroyable expérience nous mène d’un point donné à un autre, et pendant ce voyage nous découvrons l’univers restreint d’une scène de crime et de ses alentours, plus ou moins éloignés. Chaque case représente un zoom de plus en plus serré sur un élément, puis nous changeons de trajectoire au gré des miroirs qui jalonnent notre route. La moindre surface réfléchissante fait office de miroir. Et à propos de réflexion, c’est justement le but de l’auteur de nous y stimuler. Tout au long de cette mise en abîme, des interrogations surgissent, des réponses apparaissent, souvent parcellaires, parfois déstabilisantes. Un époustouflant exercice de style dont la tension narrative ne se relâche pas un instant. « 3 secondes », par Marc-Antoine Mathieu, aux éditions Delcourt.


M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 3 secondes, mathieu, delcourt |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.