09/12/2011

Rue Saint-Honorez / Ils étaient dix, T.4 / Stalner / 12 bis

 

Jean-Baptiste Grassien est médecin de la grande armée napoléonienne, ou plutôt, il l’était. Car Napoléon s’est heurté aux rigueurs de l’hiver russe qui a décimé son armée et causé l’une des plus terrible débâcles de l’histoire militaire. Grassien a été pris dans cette tourmente. Lors de sa fuite et celle de ses compagnons, il a croisé la route de Morlaix, qui, loin de leur venir en aide, les a abandonnés, attachés à des arbres, en proie aux loups et aux soldats russes. Ils étaient dix. Huit ans plus tard, Grassien a survécu dans des conditions effroyables. Il a néanmoins rencontré l’amour en la personne d’une ravissante comtesse aveugle. Il est à présent à paris, à la recherche de Morlaix, qui vit sous un faux nom. L’heure de la vengeance a sonné. Pendant ce temps, Vidocq, le chef de la brigade de sureté, traque les bonapartistes, les amis de Grassien. La comtesse Maryana Gorlanov est aussi à Paris. Elle recherche Grassien. Bref, tout le monde cherche quelqu’un. Certains cherchent la vengeance ou la justice, ou la tranquillité, ou encore l’amour. Et c’est le lecteur qui trouvera de quoi vibrer sur les traces de Grassien, au gré de ses déboires. C’est de la grande aventure, mais aussi une histoire toute simple qui trouve un épilogue attendu, sans fausse sortie. « Ils étaient dix », voilà une histoire prenante, de facture classique, bouclée avec ce quatrième tome : « Rue Saint-Honorez » par Eric Stalner, aux éditions 12 bis.

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rue saint-honorez, ils étaient dix, stalner, 12 bis |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.