05/12/2011

Ne jamais demander grâce / Sparte, T.1 / Weber, Simon / Le Lombard

 

Du temps de la Grèce antique, Sparte était une des cités les plus influentes. Sparte est surtout connue pour l’intransigeance de son armée. D’ailleurs, chaque citoyen à part entière de la cité était rigoureusement formé à se battre jusqu’à la mort. Les Spartiates étaient des guerriers redoutables qui ne connaissaient pas la reddition. Dès la naissance, une sélection implacable était de mise. Les bébés trop chétifs étaient éliminés. L’éducation des enfants incluait la lutte et le maniement des armes. Durant l’entrainement, les règles étaient les mêmes que lors des combats réels. Pas question de se rendre. La défaite ou la conciliation étaient proscrites. Pourtant, le roi Nabis entreprend des négociations avec ses ennemis. Cette attitude est considérée par les citoyens les plus fidèles comme une trahison. Parmi eux, Agésilas se rebelle ouvertement. Il prend la tête d’un groupe de résistance et mène des actions punitives meurtrières. Le roi Nabis engage alors Diodore, un chasseur de primes Hilote, pour tuer Agésilas. Cette nouvelle série historique est réalisée par deux connaisseurs qui ont fourbis leurs armes auprès de Jacques Martin, notamment sur « Alix ». Cette fois, ils volent de leurs propres ailes avec une BD plus âpre, plus dure, au ton plus sincère et plus juste. « Ne jamais demander grâce », premier tome de « Sparte », par Weber et Simon, aux éditions Le Lombard.

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ne jamais demander grâce, sparte, weber, simon, le lombard |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.