21/11/2011

Excentric club / Lady Elza, T.1 / Dufaux, Wurm / Glénat / coll.Grafica

 

Une magnifique demeure au milieu d’un vaste domaine dans la campagne britannique inaugure cet album plaisant à l’oeil. Deux gentlemen devisent tranquillement au coin du feu. Le graphisme ligne claire de Philippe Wurm s’inspire sans complexe des ambiances très british de « Blake et Mortimer ». Par contre c’est une héroïne qui s’impose dans cet environnement fortement teinté de misogynie. En fait d’héroïne, il s’agit d’une femme libre, au caractère bien trempé, surprise dans le lit d’un homme adultère et poursuivie par la vengeance de l’épouse trahie. Lady Elza s’exile au vert et se voit proposer d’intégrer le très sélect Excentric club, une bande de mystiques qui croient aux fantômes. Refermons cette BD sans en dévoiler l’intrigue, et ouvrons les pages du « Diamant sombre », une des plus remarquables aventures de « Bob et Bobette ». Il y est question d’un diamant maléfique et d’un inquiétant personnage du passé enfermé dans une tour qui n’apparaît qu’en certaines circonstances et pendant un temps restreint. Nous retrouvons ces éléments au fort pouvoir évocateur dans cette nouvelle série de Jean Dufaux, riche en références choisies avec soin ; ceci pour notre plus grand bonheur de lecteurs friands à la fois de légèreté et de développements surprenants. « Excentric club », premier tome de « Lady Elza », par Dufaux et Wurm, aux éditions Glénat, collection Grafica.

 

07:01 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : excentric club, lady elza, dufaux, wurm, glénat coll.grafica |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.