09/11/2011

La mer vue du purgatoire / Sambre, T6 / Yslaire / Glénat

 

Julie survit au naufrage du navire « La Désirée » qui l’emmenait vers le bagne. Elle échoue sur le rivage escarpé et rocailleux d’un phare. Le début de ce sixième opus d’une série culte commence par une foison impressionnante de symbole évocateurs. Impossible de ne pas y lire le naufrage, probablement volontaire, de la vie de cette jeune femme malmenée par un destin houleux, au parcours aussi tourmenté que le relief tranchant d’un rocher, et qui échoue bien malgré elle sous la lumière d’un but qu’elle ne cherche nullement à atteindre. Secourue par le gardien du phare, Julie est soignée aux petits oignons par cet homme que la vie n’a pas épargné non plus. Ces deux êtres se retrouvent dans cet endroit isolé, loin de la civilisation, de la fureur des hommes et qui pourtant éclaire leur route. Ce n’est qu’un répit pour Julie Saintange. La loi est à sa recherche, implacable. Et pour la gardien de phare, cette apparition inopinée, inespérée, lui redonne le goût de vivre, ou plutôt d’accomplir une bonne action, comme la conséquence logique de la rencontre d’un ange et d’un gardien. Le superbe travail de construction des différents niveaux de lecture mérite une attention particulière, un plaisir renouvelé qui réserve d’impressionnantes découvertes au lecteur. Le plaisir des yeux n’est pas en reste, loin s’en faut. « La mer vue du purgatoire », sixième tome de « Sambre », par Yslaire, aux éditions Glénat.

 

19:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la mer vue du purgatoire, sambre, yslaire, glénat |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.