08/11/2011

Paname / Univerne, T1 / Morvan, Nesmo / Soleil

 

Lorsque l’on évoque rétro-futurisme, l’on pense immédiatement à Jules Verne. Ce genre est de plus en plus remis au goût du jour et plus connu sous le label de Steampunk. Le père du Steampunk est incontestablement Jules Verne. Tout auteur qui souhaite s’adonner au genre se doit de lire la bible en la matière, soit l’œuvre compète de Verne et particulièrement « Robur le Conquérant ». Les Steampunk s’attache à construire des univers mélangeant des éléments typiquement dix-neuvième siècle et des machines symptomatiques de l’essor industriel du la même époque, mais nourries de l’imagination d’un romancier d’anticipation qui aurait vécu pendant cette période de bouleversements sociétaux. Les ingrédients sont là. Il suffit de les brasser allègrement et de les façonner à l’envi pour en tirer le terreau fertile d’une histoire bien ficelée. Morvan et Nesmo ont choisi d’exploiter le filon à sa source, dans un effet miroir hallucinant. Ils situent leur récit au milieu du dix-neuvième dans une société policée, sous la coupe de Louis-Napoléon Bonaparte. Un groupe de Républicains fuit. Parmi eux, Victor Hugo, et surtout le futur éditeur de Jules Verne qui succombe lors d’une course-poursuite. Du coup, le destin de Jules Verne bascule. Il ne deviendra pas le célèbre écrivain rétro-futuriste. Mais son univers vit déjà. Etrange et très osé : « Paname », premier tome de « Univerne », par Morvan et Nesmo, aux éditions Soleil.

 

19:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paname, univerne, morvan, nesmo, soleil |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.