01/11/2011

Docteur mengel / U-boot, T1 / Delitte / 12bis

 

Cet album laisse dubitatif. Jean-Yves Delitte multiplie les nouveaux projets et mène plusieurs séries de front. Sa rapidité le lui permet, d’autant que la qualité de son dessin n’en pâtit pas. Ces décors et surtout la précision de ses représentations d’engins maritimes sont de toute beauté. Par contre, l’anatomie humaine laisse à désirer. Cette faiblesse peut encore passer pour un choix stylistique et nous nous en accommodons avec satisfaction. Là où le lecteur s’y perd un peu, c’est dans la physionomie des personnages qui se ressemblent un peu trop jusqu’à ne plus se distinguer clairement les uns des autres que par des éléments vestimentaires. D’une série à une autre, on a aussi l’impression d’une redondance à ce niveau. Quant au récit que Delitte nous propose ici en solo, il se décompose littéralement. D’abord, nous suivons la progression d’un sous-marin allemand à la fin de la seconde guerre mondiale, puis quelques années plus tard une expédition en Amazonie qui tombe sur ledit sous-marin échoué, et enfin un siècle plus tard, une série de meurtres commis dans une Venise sauvée des eaux. Si le lien se clarifie entre les deux premières périodes, le mystère reste entier en ce qui concerne Venise. Un léger sentiment de déjà-vu envahira le lecteur qui a frissonné avec le claustrophobique « Sanctuaire » de Bec et Dorisson. « Docteur mengel », premier tome de « U-boot », par Delitte, aux éditions 12bis.

 

19:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : docteur mengel, u-boot, delitte, 12bis |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.