28/10/2011

Les bêtes de la nuit / Le Vampire de Bénares, T1 / Bess / Glénat

 

Bénares est une importante ville d’Inde, également appelée Varanasi. Elle a la particularité d’occuper exclusivement la rive gauche du Gange, la rive droite étant vierge de toute habitation. Bénares, dédiée à Shiva, s’est imposée comme l’un des principaux berceaux de l’hindouisme. Il ne fait pas bon se baigner dans le Gange, un véritable cloaque putride dans lequel flottent même des restes humains suite aux crémations pratiquées au bord du fleuve. Cela n’empêche pas les pèlerins d’y faire leurs ablutions. La ville entretient un imposant caractère sacré. Il y a cinq ans, Bénares a été la cible d’un triple attentat à la bombe. C’est à une époque un peu moins récente que ce situe le récit. Georges Bess s’inspire fortement d’une histoire que lui a racontée le journaliste Mircéa J. Sparot. Mircéa était à Bénares à la recherche de son beau-père, également journaliste. Il a disparu lors d’une explosion et alors qu’il enquêtait sur des crimes non élucidés, ni même répertoriés. Cette affaire est sortie au grand jour lors de l’arrestation d’un fou furieux qui a tué quelques personnes à coup de dents, en se prenant pour un vampire. Une trentaine d’autres meurtres semblables lui ont été attribués. En réalité, les victimes retrouvées exsangues seraient des milliers depuis des dizaines d’années. Superbe album, un fabuleux retour pour Georges Bess : « Les bêtes de la nuit », premier tome du « Vampire de Bénares », aux éditions Glénat.

 

19:20 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : les bêtes de la nuit, le vampire de bénares, bess, glénat |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.