27/10/2011

La vallée perdue / Nouveau monde, T2 / Mezzomo, Filippi / Glénat

 

Le premier tome peinait un peu à convaincre, souffrant d’une lenteur manifeste et de certaines lourdeurs. Ce deuxième opus rectifie le tir tout en souplesse. Le rythme du récit s’accélère au fil des pages. L’intrigue s’épaissit. L’aventure prend de l’ampleur. Et se conclut par une belle tension bien prenante. Nous y suivons le parcours d’une jeune femme dégourdie, éduquée, érudite même, mère aimante, animée d’une volonté de fer. Rien d’extraordinaire a priori. Mais nous sommes à la fin du dix-neuvième siècle et cette femme ne correspond pas vraiment au profil commun de la gent féminine de l’époque. Emie est une femme d’exception. Elevée par son père veuf, elle a grandi au milieu des livres, a appris les langues, mais aussi les techniques du combat, le maniement des armes. Assoiffée de connaissances et éprise de liberté, Emie n’en est pas moins une épouse obéissante, quoiqu’infidèle, et une mère modèle. La trahison de son mari, parti avec ses deux enfants, a mobilisé en elle une irrésistible énergie. Emie récupère ses enfants et poursuit son périple qui passe par une vallée perdue, mais pas peuplée de dinosaures. En chemin, Emie et ses compagnons trouvent refuge chez un chasseur de grizzly habitant un tumulus  viking. Car les Vikings ont découvert l’Amérique bien avant Colomb. « La vallée perdue », deuxième tome très réussi de « Nouveau monde » par Mezzomo et Filippi, aux éditions Glénat.

 

19:17 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la vallée perdue, nouveau monde, mezzomo, filippi, glénat |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.