24/10/2011

L’Ange noir du Paramo / Cap Horn, T3 / Perrissin, Riboldi / Les Humanoïdes associés

 

A la fin du dix-neuvième siècle, la Terre de Feu était occupée par des colons anglicans et aussi par des militaires argentins. Les indigènes, les Indiens Yamanas, sont à la fois l’objet d’une mission d’évangélisation et d’une vision esclavagiste. Au milieu de ce petit monde du bout du monde, des aventuriers viennent parfois s’égarer, en quête d’un ailleurs plus hospitalier. Puis ils poursuivent inévitablement leur route, fuyant instinctivement ce microcosme malsain, gangréné par des tensions qui tiraillent de tous côtés. C’est là qu’échoue Johannes Orth. Il se prétend simple aventurier mais un mystère entoure sa présence, d’autant plus qu’il est traqué par une troupe de militaires sanguinaires qui sèment la désolatin sur leur passage. Orth les a involontairement attirés vers cette colonie anglicane qui se voulait un havre de paix mais sur laquelle les souffrances de l’enfer vont déferler. Les pages de cette aventure respirent la sauvagerie dans ses différentes facettes : le monde sauvage à l’état naturel dans toute sa splendeur, la sauvagerie barbare des hommes en armes dépourvus d’humanité, le mythe du bon sauvage et aussi le monde sauvage en opposition au monde civilisé, sans oublier bien sûr la sauvagerie des passions et sentiments. Une BD au ton particulier, très aboutie graphiquement : « L’Ange noir du Paramo », troisième tome de « Cap Horn », par Perrissin et Riboldi, aux Humanoïdes associés.

 

 

19:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l’ange noir du paramo, cap horn, perrissin, riboldi, les humanoïdes associés |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.