16/10/2011

Concurrence déloyale / Le Tueur, T9 / Jacamon, Matz / Casterman

 

L’image communément véhiculée du tueur professionnel s’approche du solitaire ténébreux habillé de noir, un homme méfiant, sans scrupules ni états d’âme, qui n’est intéressé que par l’argent, le sang et la violence, souvent un brin sadique. Le tueur de Jacamon et Matz diffère radicalement de ce cliché qui a paradoxalement la vie dure. Le tueur n’a pas de nom connu. S’il travaille de préférence en solitaire, il ne se formalise pas de la présence de co-équipiers. Consciencieux, c’est un des meilleurs et des plus sollicités. Il porte habituellement une tenue très décontractée avec une chemise à fleurs. Il a fondé un foyer, même si sa famille sort du commun. Sa compagne est originaire d’une tribu perdue du fin fond de l’Amazonie, une région menacée par la déforestation. Le tueur a des principes humanistes. Il se montre d’ailleurs très philosophe, s’adonnant à des réflexions anthropologiques profondes. C’est en poussant sa logique à l’extrême que le tueur en arrive à justifier ses activités meurtrières. Le tueur est entouré d’amis. Il a des projets ambitieux et pense à sa reconversion, comme de se mettre à son propre compte. Cet album déçoit un tantinet au sein de cette série de haut niveau. Il tourne un peu en rond autour des interrogations trop inconsistantes du tueur sur ses choix immédiats. « Concurrence déloyale », neuvième tome du « Tueur », par Jacamon et Matz, aux éditions Casterman.

 

 

07:37 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : concurrence déloyale, le tueur, jacamon, matz, casterman |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.