11/10/2011

La peur blanche / Ushuaïa, T2 / Bresson, Ridel / Glénat

 

Nicolas Hulot a récemment annoncé sa candidature aux prochaines élections présidentielles françaises. L’animateur de télévision écologiste engagé se dit fan de BD. Ses goûts restent cependant fort classiques. Il n’est pas étonnant dès lors de lire une histoire clairement structurée, très linéaire, dès lors qu’il s’agit les aventures de Nicolas Hulot en BD. Sur des scénarios de Pascal Bresson librement inspirés des reportages de l’émission télévisée « Ushuaïa », Curd Ridel, qui dessinait « Le Gowap » et « Angèle et René », réalise un travail graphique semi réaliste, s’approchant par certains aspects de la ligne claire chère à Hergé. Le récit s’inscrit d’ailleurs dans le canevas des aventures de Tintin, chez qui on retrouvait cette linéarité, cette lisibilité. Cependant, Bresson et Ridel n’atteignent pas le niveau d’extrême maîtrise qui caractérise les albums de Tintin. Le personnage Nicolas Hulot effectue un reportage en Arctique, accompagné de son équipe technique et de ses amis esquimaux. Ils rencontrent des chasseurs d’ours polaires. Les massacres d’ours blancs mettent en péril la vie des Inuits qui chassent également les ours mais dans les limites de leurs besoins, en respectant l’équilibre naturel. Aventure, activisme écologique, sensibilisation aux coutumes du peuple du Grand Nord, ces éléments constituent le fil rouge de « La peur blanche », deuxième tome de « Ushuaïa », par Bresson et Ridel, aux éditions Glénat.

 

 

07:24 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la peur blanche, ushuaïa, bresson, ridel, glénat |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.