09/10/2011

Anomalies quantiques / Survivants, T1 / Leo / Dargaud

 

Leo exploite le filon inépuisable des mondes d’Aldébaran. Cette nouvelle série parallèle à « Aldébaran », « Betelgeuse », « Antarès », « Terres lointaines » et d’autres encore, met en scène de nouveaux personnages, un groupe de rescapés livrés à eux-mêmes sur une planète isolée, à la faune et à la flore potentiellement hostiles. Ce groupe de survivants naufragés ne peut compter que sur les faibles ressources contenues dans la capsule qui les a acheminés sur cette planète inconnue, éloignée de leur destination initialement prévue. Ils ne sont pas totalement démunis car le but de leur expédition était bien de coloniser des mondes extra-terrestres. Leo arrive à surmonter le danger de la redite, pourtant inévitable dans ce cas de figure. Il parvient à nous captiver pour le sort de ces humains aux caractères bien spécifiques, aux relations interpersonnelles difficiles, et qui vont malgré leurs divergences devoir s’entendre pour survivre. Pour ce faire, ils doivent trouver un équilibre, spécifier clairement les rôles, gérer les conflits potentiels, fixer les priorités, prendre des décisions, bref se comporter en harmonie. C’est exactement l’enjeu le plus fondamental de toute vie en société. C’est sans-doute cela qui nous séduit tant chez Leo, cette faculté d’analyse des relations humaines. « Anomalies quantiques », premier tome de « Survivants », par Leo, aux éditions Dargaud.

 

 

19:20 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : anomalies quantiques, survivants, leo, dargaud |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.