07/10/2011

Station orbitale / Métronom, T2 / Corbeyran, Grun / Glénat / coll.Grafica

 

Voici un bel exemple de science-fiction pur jus. Dans un monde futuriste, une mission spatiale s’est mal déroulée. L’équipage a été mis en quarantaine. Parmi eux, Doug Forester, le mari de Lynn dont nous suivons la parcours. Lynn est une activiste anti-gouvernementale. Son engagement reste malgré tout modéré. Elle se contente de participer à des représentations théâtrale caustiques, mises en scène par un groupe de vrais militants. Ceux-ci hésitent à intégrer pleinement Lynn dans leur cercle très fermé, et surtout à l’impliquer dans une action en cours. Ils projettent de distribuer un exemplaire d’un livre subversif intitulé Métronom à tous les agents d’un ministère, histoire de leur ouvrir les yeux sur leur employeur. Cette opération est hautement risquée car la pouvoir en place n’est pas tendre avec les réfractaires. Le journaliste Floréal Linman en sait quelque chose. Pour avoir écrit des articles acerbes, il est dans le collimateur de la justice. Alors, quand un exemplaire du livre subversif est découvert, Linman est soupçonné d’en être l’auteur et mis en détention. Il est condamné à revivre sans cesse les événements douloureux qui ont coûté la vie à sa femme et à son enfant. La narration s’étoffe mais au détriment de la clarté du propos, ce qui donne une impression d’errance. « Station orbitale », deuxième tome de « Métronom », par Corbeyran et Grun, aux éditions Glénat, collection Grafica.

 

 

19:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : station orbitale, métronom, corbeyran, grun, glénat, grafica |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.