06/10/2011

Casus Belli / Les Boucliers de Mars, T1 / Chaillet, Gine / Glénat / coll.Grafica

 

Le succès de séries historiques telles que la sublime « Murena », jette la suspicion sur des initiatives qui prennent pour décor la Rome antique. Surfer sur la vague peut se révéler payant à très court terme, mais rapidement dévaloriser une série sévèrement jugée si elle n’affirme pas vite ses particularités propres. « Les Boucliers de Mars » souffriront sans-doute de cet a priori négatif, et c’est dommage. Car les auteurs se démarquent de l’esprit « Murena ». Leur BD s’apparenterait même plutôt à une sorte de western avec des bons et des méchants, des rivalités bien ancrées, des manigances, des forts assiégés, des traversées du désert torrides et de profonds canyons aux parois escarpées, des chevauchées sauvages, et même avec un héros sans peurs et sans reproches qui ose défier l’autorité quand elle se montre injuste. Mais bien sûr, ici, les pistolets sont remplacés pas des glaives, des arcs et des flèches des javelots, les cow-boys par des Romains et les tribus indiennes par des tribus Parthes et autres peuplades de l’Empire romain. L’entrée en matière se montre fort académique. Le décors, les personnages et le récit, très fournis, se mettent en place avec beaucoup de clarté, en n’évitant pas certaines lourdeurs mais ça reste séduisant dans l’ensemble. « Casus Belli », premier tome des « Boucliers de Mars », par Chaillet au scénario et Gine au dessin, aux éditions Glénat, collection Grafica.

 

 

19:11 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : casus belli, les boucliers de mars, chaillet, gine, glénat, grafica |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.