05/10/2011

Les lisières de l’ombre / La légende du Changeling, T4 / Dubois, Fourquemin / Le Lombard

 

Le Londres de l’époque victorienne inspire décidemment de nombreux raconteurs d’histoires. Quand on évoque ce lieu et cette période, c’est immédiatement l’image de Jack l’éventreur qui surgit à l’esprit. Ce terrible assassin incarne à lui seul toute la noirceur, le mystère, l’inquiétude, la rage meurtrière qui caractérise ce contexte si particulier. C’est d’ailleurs une série de meurtres de femmes qui tisse la toile de fond de cette BD. Scrubby est un gamin aux cheveux roux, un pauvre mioche orphelin qui tente de survivre dans cette épouvantable cloaque urbain. Scrubby n’a de cesse de retrouver le tueur pour lui faire payer le crime de sa bien-aimée. Mais de nouvelles épreuves attendent ce gamin attachant, apparemment né sous une mauvaise étoile. Scrubby serait un Changeling, c’est-à-dire un enfant non-humain qui aurait été placé par les êtres féériques en substitution d’un nouveau-né laissé un moment sans surveillance parentale. Cette croyance s’est surtout développée dans le folklore irlandais, écossais et des pays scandinaves. Cet épisode ne révèle rien des origines de Scrubby et ne constitue pas vraiment une étape dans son initiation à la vie. Il se contente de nous balader dans une chasse à l’homme et annonce par contre des développements inattendus pour la suite. « Les lisières de l’ombre », quatrième tome de « La légende du Changeling », par Dubois et Fourquemin, chez Le Lombard.

 

 

07:09 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : les lisières de l’ombre, la légende du changeling, dubois, fourquemin, le lombard |  Facebook |

Commentaires

Une belle histoire

Écrit par : Comment grossir | 05/10/2011

Les commentaires sont fermés.