04/10/2011

L’île au trésor / Enlevé / Pratt / Casterman

 

C’est un sublime objet que vous tenez dans les mains. Et dans cet album volumineux, deux histoires d’un des plus grands auteurs du siècle passé bénéficient d’une mise en valeur exceptionnelle. Bien sûr, le classique de Robert Louis Stevenson est bien connu. Cette histoire de pirate, archétype absolu du roman d’aventure,  a inspiré et inspire encore une belle brochette de raconteurs d’histoires de pirates. Hugo Pratt avait également été séduit par cette œuvre dense qui décortique le mécanisme du désir de possession, la vanité et sa futilité. Dans l’ombre de « L’île au trésor », le roman « Enlevé » mérite un coup de projecteur. Il s’agit de l’évocation d’une course épuisante dans les landes écossaises de deux héros, d’une amitié dépeinte avec ironie, de la découverte tout à la fois de la sauvagerie du monde et de la sauvagerie en soi-même que l’on se doit d’accepter. Cette ambigüité morale sert de moteur à la plupart des récits d’aventures. Stevenson a jeté les bases du genre, il en a tiré la quintescence et a su l’insuffler dans des personnages attachants, pris dans les tourments de la grande histoire. Stevenson évite les poncifs et imprime à son style une légèreté remarquable, un verbe imagé qui ne pouvait que séduire Hugo Pratt dans son adaptation en BD, à la fois fascinante et inquiétante. Une œuvre magistrale : « L’île au trésor », suivie de « Enlevé », par Hugo Pratt, aux éditions Casterman.

 

 

07:06 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : l’île au trésor, enlevé, pratt, casterman |  Facebook |

Commentaires

Une très belle histoire à partager.

Écrit par : Comment grossir | 04/10/2011

Les commentaires sont fermés.