30/09/2011

Le Bal / Carabosse, T1 / Minguez, Pona / Le Lombard

 

C’est dans les pages de quelques rares contes, dont le très célèbre « La Belle au bois-dormant », qu’apparaît la fée Carabosse. Contrairement aux autres fées, Carabosse se révèle animée de mauvaises intentions et jette une malédiction. Elle est représentée sous les traits d’une vieille femme méchante et laide, extrêmement bossue, d’où son nom de Carabosse, la fée aux trente-six carats, aux trente-six bosses. Dans la BD « Carabosse », les auteurs reprennent l’idée d’une fée et d’une malédiction mais ils détournent le personnage initiale pour la représenter jeune et jolie. De plus, si Carabosse jette, involontairement cette fois, des sorts maléfiques, c’est surtout elle qui est porteuse au premier chef d’une terrible malédiction. Carabosse est condamnée à mourir et à ressusciter éternellement. L’histoire commence dans les quartiers mal famés de Londres au milieu du dix-neuvième siècle et se poursuit de nos jours. Un scientifique au service d’un riche mécène parvient à faire surgir Carabosse du fond d’un puits. S’ensuivent une série de péripéties parfois téléguidées mais qui laissent heureusement une part de mystère à un récit qui semble vouloir décoller mais qui connaît certains balbutiements qui affaiblissent la dynamique de l’intrigue. L’esthétique sauve le tout avec un dessin agréable, joliment classique. « Le Bal », premier tome de « Carabosse », par Minguez et Pona, aux éditions Le Lombard.

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le bal, carabosse, minguez, pona, le lombard |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.