28/09/2011

La dernière croisade / Les Aigles décapitées, 23 / Pierret / Glénat / coll.Vécu

 

La collection Vécu reste bien vivante. Ce sont surtout des séries bien assises qui maintiennent une bonne tenue du catalogue. « Les Chemins de Malefosse » et « Les Aigles décapitées » y figurent en bonne place. La première se situe au dix-septième siècle. Deux mercenaires allemands parcourent l’Europe dévastée par trente années de guerres de religions. Ils mettent leurs armes au service du roi de France et s’efforcent de déjouer les multiples complots qui vise Henry quatre. Gunther et Pritz sont aux prises avec une redoutable espionne avec laquelle ils font un chassé-croisé meurtrier. La série a tendance à s’essouffler quelque peu, même si elle reste un excellent divertissement sur fond historique et que le dessin s’améliore fortement d’album en album. « Rouge feu », dix-neuvième tome des « Chemins de Malefosse », par Bardet et Goepfert. « Les Aigles décapitées » se passe quelques siècles plus tôt, dans une France moyenâgeuse exsangue suite à des croisades infructueuses qui ont laissé de profondes meurtrissures. Le sire de Crozenc a participé à ces folles épopées. Il en est revenu vivant mais amoindri et, surtout, porteur d’un fardeau, une promesse qu’il n’a pas honorée et qui finit par altérer gravement sa santé mentale et physique. « La dernière croisade », vingt-troisième tome des « Aigles décapitées », par Pierret, chez Glénat, collection Vécu.

21:48 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la dernière croisade, les aigles décapitées, pierret, glénat, vécu |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.