19/04/2011

Un goût de paradis / Tony Chu, T.2 / Layman, Guillory / Delcourt / coll.Contrebande

tonychu2.JPG

 

On peut faire de la BD loufoque tout en faisant preuve d’une remarquable cohérence. Le monde a subi une épidémie mortelle de grippe aviaire. Depuis lors, les poulets sont interdits à la consommation. Tony Chu est un agent de la R.A.S., pour Répression des Aliments et des Stupéfiants. Cette unité très spéciale emploie des inspecteurs aux qualités elles aussi très spéciales. Tony Chu est un cibopathe, un mot qui vient du latin cibus, qui signifie aliment, nourriture, et du grec pathos qui se rapporte à la souffrance, au changement accidentel. Pour le dire crument, Tony est capable, en ingérant un échantillon, de retracer le parcours de n’importe quel aliment, que ce soit des légumes, des fruits ou de la viande, y compris de la viande humaine. Cette faculté s’avère très pratique pour retracer les circonstances d’un meurtre. Dans cette nouvelle histoire bien déjantée, il goûte pour les besoins d’une enquête à une plante aux origines incertaines, très prisée une fois cuite, en raison de sa saveur gallinacée. Mais mangée crue, elle déclenche chez Tony un feu d’artifice orgasmique inouï. Sans aller jusqu’à cette extrême, cette BD produira de l’effet chez le lecteur, telle une déflagration de péripéties pleines de peps. « Un goût de paradis », deuxième tome de « Tony Chu », par Layman et Guillory, aux éditions Delcourt, collection Contrebande.

 

M.DESCORNET

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : un goût de paradis, tony chu, layman, guillory, delcourt, .contrebande |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.