22/02/2011

L'Ultime chimère / T.6: Le meurtre / T.7: Les nuits / Bollée, Griffo, Mangin / Glénat / coll.Grafica

ultime-chimere7.jpg

La pointe de la flèche de Nemrod sert de déclencheur à ce récit qui voyage à travers les siècles. Nemrod est un personnage biblique qui aurait dévasté la terre et aurait ensuite blessé dieu d’une flèche. Cette pointe de flèche serait donc imprégnée du sang de dieu. Elle serait dès lors détentrice de propriétés particulières, telle l’immortalité pour son possesseur. L’immortalité est-elle une bénédiction ? Faut-il vaincre la mort ? Des générations d’alchimistes puis de scientifiques cherchent à percer les secrets de la longévité. Les progrès de la médecine nous permettent déjà d’allonger considérablement nos espérances de vie. L’humanité, malgré ses disparités, voit sa population mondiale croître. Nous sommes près de six milliards et demi et devrions atteindre le cap des neuf milliards dans les toutes prochaines décennies. Cette évolution répond à des lois cycliques naturelles. Nous devrions ensuite connaître une stagnation à long terme. Les ressources sur terre ne permettront de toute façon pas de nourrir davantage d’humains. A l’échelle de l’individu, l’immortalité dans une sorte d’éternelle jeunesse signifie voir mourir ses proches, ses enfants, vivre dans la souffrance perpétuelle causée par les aléas de la vie. Cette BD nous en offre l’amère illustration. Les deux derniers tomes de « L’Ultime chimère », par Bollée, Griffo et Mangin, sont parus chez Glénat.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l'ultime chimère, le meurtre, les nuits, bollée, griffo, mangin, glénat, grafica |  Facebook |

21/02/2011

Le Testament du prophète / Le Légataire, T.5 / Giroud, Meyer, Béhé / Glénat / coll.Grafica

legataire 5.jpg

Issue de la série générique « le Décalogue », cette BD nous propose de suivre Merwan Khadder, un personnage secondaire très attachant. Merwan était un jeune endoctriné par des islamistes radicaux. Sa foi a commencé à vaciller lorsqu’il a croisé la route d’un homme devenu la cible des extrémistes. Cet homme menait une quête pour découvrir la vérité liée à une sourate méconnue du prophète Mahomet, écrite sur une omoplate et accompagnée d’autres objets authentiques. Ces écrits prônent la paix et pourraient bien réconcilier toutes les religions. Les islamistes mettent tout en œuvre pour détruire ces preuves de leur imposture. Merwan est soutenu dans sa quête par le successeur tout désigné du pape. Les moyens mis à disposition par le Vatican lui apportent un avantage incontestable. Pourtant, c’est surtout sa détermination, ses facultés d’analyse et ses connaissances grandissantes qui vont lui permettre d’atteindre le but. A la clé, il y a non seulement l’enjeu de paix universelle, mais aussi la promesse d’une nouvelle vie pour ce terroriste repenti. La conclusion de ce récit nous réserve un joli pied de nez, l’aboutissement d’un cheminement philosophique désarmant de simplicité, éminemment logique et pragmatique. « Le Testament du prophète », cinquième tome du « Légataire », par Giroud, Meyer et Béhé, aux éditions Glénat, collection Grafica.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le testament du prophète, le légataire, giroud, meyer, béhé, glénat, grafica |  Facebook |

17/02/2011

Les Enchaînés / réédition Saison 1 / Saison 2, tome 1 : Tourments / Callède, Gihef / Vents d'Ouest

enchaines1-2.jpg

Rarement on aura lu récit aussi captivant, avec une intrigue aussi haletante et un fond moral aussi intense. Dans le premier cycle, réédité, quatre personnes tout ce qu’il y a de plus banales reçoivent un colis contenant une enveloppe de dix mille dollars, une photo et un dictaphone. Il leur est promis un million de dollars s’ils tuent la personne sur la photo, qui leur est tout à fait inconnue. Ils sont dès lors confrontés à un choix moral. Etant donné leur existence médiocre, c’est une chance inespérée de résoudre leurs problèmes. Le prix à payer est de devenir un assassin. Reste aussi à identifier et trouver la future victime. Ce qu’ils ne savent pas non plus, c’est qu’il s’agit d’une chaîne, un cercle fermé. Ils sont chacun tueur et victime potentiels. Le deuxième cycle qui commence utilise le même principe, mais promet des développements encore plus impitoyables, des cas de conscience bien plus prégnants. Le lecteur entre lui aussi dans ce jeu mortel. Il est inévitablement amené à se poser la question de sa propre attitude si une telle occasion lui était donnée de changer radicalement sa vie, au prix d’une autre vie. Il y a fort à parier que chacun d’entre nous est bel et bien capable de se transformer en tueur si la motivation est suffisamment forte. Dérangeant et percutant, c’est la nouvelle saison des « Enchaînés », par Callède et Gihef aux éditions Vents d’Ouest.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : les enchaînés, tourments, callède, gihef, vents d'ouest |  Facebook |

16/02/2011

Résistances / La Zone, T.2 / Stalner / Glénat

 

la zone 2.jpg

 

Dans un futur post-apocalyptique, l’Angleterre est dévastée. Les survivants se sont organisés en clans isolés et antagonistes. Les zones en friche sont habitées de peuplades revenues à un état à moitié sauvage. Un mal incurable frappe sans distinction. Mais le pire ennemi n’est pas un virus, ce sont des hommes lourdement armés et disposant d’engins de haute technologie. Ils procèdent à une opération dans cette Angleterre devenue une île isolée et dénommée la Zone. En divers endroits de la Zone, des jeunes filles sont enlevées et emmenées comme des esclaves, ou pire encore, comme des marchandises, peut-être des sujets d’analyse. Car les ravisseurs, après avoir rassemblé leurs prises, effectuent un tri sélectif. Ils écartent les filles contaminées. Pendant ce temps, un homme tente de retrouver l’une d’entre elles, et de la sauver. Ce récit ne casse vraiment pas la baraque. Il se révèle même ennuyeux tant il donne l’impression parfois de tourner en rond. Les personnages n’évoluent pas toujours de manière cohérente, si toutefois ils évoluent. Quant à l’intrigue, il serait injuste d’affirmer qu’elle ne se développe pas, mais elle frôle la stagnation par moments. Il en faudrait plus pour tenir le lecteur en haleine. « Résistances », deuxième tome de « La Zone », par Eric Stalner, aux éditions Glénat.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : résistances, la zone, stalner, glénat |  Facebook |

15/02/2011

Ciseaux / Ken games, T.3 / Robledo, Toledano / Dargaud

ken games 3.jpg

Pierre, TJ et Anne son trois amis. Chacun mène une vie en apparence bien stable et rassurante. En réalité, tous ont une part d’ombre, une deuxième vie, qu’ils dissimulent. Pierre n’est pas un doctorant en mathématique, il est avant tout boxeur de haut niveau. TJ applique les beaux principes de la finance dans un contexte bien moins rangé qu’une banque puisqu’il est un des plus redoutables joueurs de poker. Anne n’est pas institutrice pour enfants, elle est aussi auteur de livres pour enfants, mais, surtout, Anne est tueuse professionnelle. Le trio trouve un bel équilibre dans une relation dans laquelle leurs mensonges n’ont pas d’incidence, jusqu’au jour où la face cachée de Anne se trouve braquée sous les projecteurs. Au moment ou TJ lui avoue sa flamme, Anne descend froidement un assaillant. Cet événement sanglant marque la fin de leur belle innocence. TJ évite Anne. C’est au tour de Pierre de révéler involontairement sa vraie nature. Il va disputer un match contre son meilleur ami, le poulain du patron de Anne. Anne est chargée de tuer Pierre si le combat devait mal tourner. Superbe conclusion de ce récit percutant à plus d’un titre, cet album livre les clés de lecture qui manquaient à toute la compréhension de cette BD faite de tension et d’émotion. L’efficacité est le maître mot d’un graphisme élégant et très soigné. « Ciseaux », troisième tome de « Ken games », par Robledo et Toledano, aux éditions Dargaud.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ciseaux, ken games, robledo, toledano, dargaud |  Facebook |

14/02/2011

Tombé du ciel / Gaultier, Berberian / Futuropolis

tombe-du-ciel.jpg

Certains moments dans notre existence revêtent une importance tout à fait particulière, tout simplement cruciale. Il ne suffit parfois pas d’être au bon moment au bon endroit, encore faut-il assurer et livrer le meilleur de soi-même, se lâcher et laisser parler son talent. Et quand la conscience ou la confiance en soi fait défaut, et que le clash s’invite au rendez-vous, notre vie s’en trouve irrémédiablement altérée. C’est ce qui arrive à Emile, un agent immobilier minable menant une vie médiocre. A quarante-cinq ans, il habite avec son fils chez ses beaux-parents, alors qu’il est séparé de sa femme. Emile ne vend pas beaucoup de maisons. Par contre, il y invite ses conquêtes féminines. Une nuit, il se fait surprendre par son patron qui flairait l’embrouille. Il va se faire virer quand un événement improbable se produit. Un intrus pénètre dans la maison. Le patron d’Emile s’apprête à tirer sur l’étrange créature tentaculaire qui dévalise le bar. C’est à ce moment qu’un éclair surgit et que de vrais ennuis vont déferler sur Emile, en même temps que de vrais changements, potentiellement bénéfiques. Un regard acéré sur les relations intrafamiliales, une réflexion douce-amère sur la marche du temps, un humour délicieusement noir, une narration fluide servie par un dessin attachant : le premier tome de « Tombé du ciel », signé Gaultier et Berberian est paru aux éditions Futuropolis.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tombé du ciel, gaultier, berberian, futuropolis |  Facebook |

11/02/2011

Aftermath / Hudnall, Vigouroux / Les Humanoïdes Associés

aftermath.jpg

Supposons que la terre ait été la proie d’extra-terrestres belliqueux et que, pour les contrer, le gouvernement des USA ait développé un programme à la limite de l’éthique dont l’objectif est de créer des surhommes. Ces êtres d’exception, surnommés les « Trigs », ont rempli leur mission à la perfection. La menace extra-terrestre est éloignée. L’humanité a gagné la guerre et peut à nouveau vivre en paix. Pour les Trigs, la vie n’est pas facile. Ils ont été créés dans un but bien particulier et ils n’ont à présent en quelque sorte plus de raison d’être. Leur statut de héros sauveurs ne leur sert à rien. Ils doivent apprendre à vivre normalement, ignorés du monde. Mais un jour, une série de meurtres refocalise les projecteurs sur les Trigs. Arès, l’un d’eux, est soupçonné d’éliminer ses compagnons. Il va tenter de reformer le groupe pour déjouer le complot qui le vise. Ce ne sera pas sans mal puisqu’il est précisément le suspect numéro un. Ses amis se méfient de lui. Une chose est sûre, le traître se trouve parmi eux. Cette BD d’anticipation exploite les meilleures références en matière de science fiction mélant entre-autres expériences génétiques, guerre des mondes et zone interdite sans oublier le mythe des super-héros dotés de pouvoirs variés. Une belle réussite soutenue par un graphisme hyper-réaliste très personnel : « Aftermath », un récit intégral d’anticipation signé Hudnall et Vigouroux aux éditions Les Humanoïdes Associés.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : aftermath, hudnall, vigouroux, les humanoïdes associés |  Facebook |