22/02/2011

L'Ultime chimère / T.6: Le meurtre / T.7: Les nuits / Bollée, Griffo, Mangin / Glénat / coll.Grafica

ultime-chimere7.jpg

La pointe de la flèche de Nemrod sert de déclencheur à ce récit qui voyage à travers les siècles. Nemrod est un personnage biblique qui aurait dévasté la terre et aurait ensuite blessé dieu d’une flèche. Cette pointe de flèche serait donc imprégnée du sang de dieu. Elle serait dès lors détentrice de propriétés particulières, telle l’immortalité pour son possesseur. L’immortalité est-elle une bénédiction ? Faut-il vaincre la mort ? Des générations d’alchimistes puis de scientifiques cherchent à percer les secrets de la longévité. Les progrès de la médecine nous permettent déjà d’allonger considérablement nos espérances de vie. L’humanité, malgré ses disparités, voit sa population mondiale croître. Nous sommes près de six milliards et demi et devrions atteindre le cap des neuf milliards dans les toutes prochaines décennies. Cette évolution répond à des lois cycliques naturelles. Nous devrions ensuite connaître une stagnation à long terme. Les ressources sur terre ne permettront de toute façon pas de nourrir davantage d’humains. A l’échelle de l’individu, l’immortalité dans une sorte d’éternelle jeunesse signifie voir mourir ses proches, ses enfants, vivre dans la souffrance perpétuelle causée par les aléas de la vie. Cette BD nous en offre l’amère illustration. Les deux derniers tomes de « L’Ultime chimère », par Bollée, Griffo et Mangin, sont parus chez Glénat.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l'ultime chimère, le meurtre, les nuits, bollée, griffo, mangin, glénat, grafica |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.