09/02/2011

Destins / T.8: Family Van / T.9: Le Procès / Giroud, Malnati, Bonifay, Berlion, Lapière / Glénat

destins 9.jpg

« Destins » est ce qu’on appelle une série concept. Frank Giroud se profile comme un spécialiste du genre. Sa série « Le Décalogue » avait produit l’effet d’un événement éditorial majeur. Le succès a engendré des séquelles, des sous-séries s’attachant à l’un ou l’autre personnage, mais aussi des séquelles purement éditoriales avec reprise du concept de concept. Ce choix revêt un sérieux risque car le public doit se montrer réceptif, ouvrir largement sa bourse ou casser sa tirelire pour acquérir la bonne dizaine d’albums qui forment un tout et qui sont publiés à un rythme soutenu. Cette rapidité de publication satisfait le lecteur avide de connaître la suite. Le revers de la médaille, c’est la disparité des styles graphiques. Car produire une telle quantité ramassé sur un laps de temps restreint nécessite la délégation à plusieurs dessinateurs. Conserver un unité relève dès lors du vrai défi. Ces deux tomes concomitants relèvent le gant avec talent. Le trait précis et fluide de Malnati défend bien le « Family Van » de Bonifay. Et Berlion s’empare remarquablement de l’écriture narrative engagée de Lapière dans « Le Procès ». Ce sont les huitième et neuvième tomes très réussis de « Destins », aux éditions Glénat, un série imaginée et supervisée par Giroud.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : destins, family van, le procès, giroud, malnati, bonifay, berlion, lapière, glénat |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.