08/02/2011

Les années douces, T.2 / Taniguchi, Kawakami / Casterman / coll.écritures

les-années-douces2.jpg

Les rencontres fortuites entre une jeune femme et son ancien professeur composent la trame de cette histoire intimiste faite d’émotion retenue. Tsukiko se montre nonchalante. Célibataire un tantinet négligente, elle repousse maladroitement ses prétendants de son âge. Elle n’en a pas pleinement pris conscience mais elle nourrit un amour grandissant pour son ancien maître d’école qu’elle appelle simplement « le maître ». La différence d’âge ne constitue pas un frein. A vrai dire, leur romance improbable doit beaucoup au hasard qui guide leurs pas et les mène à se rencontrer, le plus souvent au comptoir d’un resto. Au fil du temps, ils s’enhardissent et en viennent à provoquer des occasions, tel un pique-nique ou une excursion. Une formidable complicité les rapproche. Des goûts très proches, une appréhension commune de la vie, une pudeur, un sens esthétique, une série de petits riens qui font tout, ces deux êtres vibrent aux diapason. Bien entendu, certaines dissonances ou désaccords empêchent une parfaite harmonie, mais pas assez pour troubler leur idylle en devenir. Le lecteur savoure les petits pas, en avant, en arrière et de côté qui mènent Tsukiko et le Maître imperceptiblement vers une magnifique histoire d’amour transcendante. « Les années douces », en deux tomes, par Taniguchi et Kawakami, chez Casterman, collection écritures.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : les années douces, taniguchi, kawakami, casterman, écritures |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.