21/01/2011

La position du tireur couché / Tardi, Manchette / Futuropolis

La-Position-du-Tireur-Couche.jpg

Jacques Tardi atteint un niveau d’excellence inouï dans le difficile exercice de la transposition du roman en BD. Il entretient une relation privilégiée avec Jean-Patrick Manchette, avec qui il avait déjà collaboré pour l’album « Griffu ». Ici, il s’agit d’une adaptation posthume puisque l’écrivain nous a quitté. Tardi donne corps de manière éblouissante à une histoire de tueur professionnel qui décide de raccrocher. En réalité, c’est un pauvre type pas très malin, même s’il connaît les ficelles du métier. Sitôt sa décision signifiée à son employeur, il rentre naïvement chez lui et s’apprête à se mettre au vert. Il se berce évidemment de douces illusions. On ne quitte pas ainsi une profession aussi lourde de responsabilités. Les truands n’aiment pas la désertion de leurs petits soldats, des reconvertis potentiellement menaçants, de mauvais exemple pour la relève. Il ne faut dès lors pas s’étonner de voir sa démission purement rejetée avec pour conséquence un contrat sur sa propre tête. Dans son style admirablement polar, Tardi nous emmène dans les pas de ce mort en sursis, à la recherche de son passé et des promesses d’un riant avenir qu’il y avait abandonnées. Désillusions, trahisons et bastons émaillent son chemin de loser qui abat ses dernières cartes sans stratégie. L’irrémédiable chute d’un homme qui avait tout misé sur des choix illusoires. « La position du tireur couché », par Tardi et Manchette, aux éditions Futuropolis.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la position du tireur couché, tardi, manchette, futuropolis |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.