05/01/2011

L’Ombre du photographe / Wounded, T.1 / Marie, Malnati / Bamboo / coll.Grand angle

wounded1.JPG

Nous sommes en mille huit cent nonante. Edwards est photographe professionnel. Il a fui Londres pour partir à la découverte de l’Amérique, espérant y décrocher quelques contrats de travail. Nous le retrouvons donc à New York où il s’est déniché de bons clients prêts à le payer grassement. Sa mission s’annonce périlleuse. Il doit suivre l’avancée de colons dans les territoires de l’Ouest, encore peuplé d’Indiens. Alors qu’il assiste en témoin obligé aux exactions et aux crimes perpétrés par ses commanditaires, des cauchemars atroces l’assaillent chaque nuit davantage. Des visions sanglantes des femmes éventrées, les tripes à l’air lui donnent des sueurs froides. Le plus troublant, c’est le caractère réaliste de ces scènes d’horreur. Edwards est amené à se poser des questions sur lui-même. Le lecteur le suit aisément dans cette voie car les employeurs d’Edwards ont identifié en lui un parfait psychopathe, un criminel pervers qui s’ignore. Sachant cela, nous sommes amené à nous demander quel rôle ils veulent lui faire jouer. En attendant, Edwards immortalise sur la pellicule les massacres de troupeaux de bisons au moyen d’une invention révolutionnaire, une mitrailleuse ultra-performante.  « L’Ombre du photographe », premier tome de « Wounded », par Marie et Malnati, aux éditions Bamboo, collection Grand angle.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l’ombre du photographe, wounded, marie, malnati, bamboo, grand angle |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.