16/12/2010

Omni-visibilis / Bonhomme, Trondheim / Dupuis

omnivisibilis.JPG

Cet album trichromique met en scène un obsessionnel compulsif, obnubilé par l’hygiène de ses mains. Il est du genre à se les laver mille fois par jours, et aussi à mettre trois couches de papier toilette sur la cuvette avant de s’y asseoir, même en cas d’extrême urgence. Il est aussi du genre à se faire des réflexions sur les uns et les autres, sur leurs manières qu’il trouve parfois dégoûtantes. Et puis, il élabore des théories vraiment sérieuses sur les petites choses de la vie, surtout celles qui vous la pourrissent. Par exemple, c’est un principe physique élémentaire qui oblige la dernière goutte d’urine à finir sur le sol ou sur le bout des chaussures, irrémédiablement. Il faut bien ça pour meubler sa petite vie morne. Un beau jour, alors que rien ne laissait présager quoi que ce soit, des événements étranges se multiplient autour de lui. Les passants qu’il croise dans la rue ou les transports en commun lui lancent des regards chargés de questionnement. Sa vie bascule soudainement dans un cauchemar multisensoriel. Ce récit attachant n’est rien d’autre qu’une magnifique fable loufoque, abracadabrante, burlesque, désopilante, foldingue, déjantée, extravagante, farfelue, saugrenue, aberrante, insensée peut-être, bizarre sûrement, géniale sans aucun doute, cocasse et extraordinaire. « Omni-visibilis », par Bonhomme et Trondheim, aux éditions Dupuis.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : omni-visibilis, bonhomme, trondheim, dupuis |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.