01/12/2010

Mer noire / Largo Winch, T.17 / Francq, Van Hamme / Dupuis

largo17.JPG

La nouvelle aventure du milliardaire en blue jeans s’inscrit dans un contexte économique qui nous est tristement familier puisqu’il s’agit de la crise que nous traversons actuellement. Dans une longue pseudo lettre signée Largo Winch, nous sont tracées les grandes étapes de ce qui a conduit d’abord à une crise financière puis à une crise économique et sociale à l’échelle planétaire. Puis, après trois planches de BD, les auteurs nous gratifient une nouvelle fois d’un pavé de texte long, cette fois de trois pages d’interview de Largo dans un magazine spécialisé. Nous sont ainsi révélées les mesures prises par l’héritier inattendu d’une colossale fortune pour faire face au choc. Il a notamment réduit de moitié les salaires des grands patrons des différentes branches de sa compagnie, le Groupe W, non sans quelques grincements de dents. Mais tous sont restés à leur poste. Après cette entrée en matière audacieuse autant que littéraire qui aurait pu rebuter le lecteur lambda, il ne faudra que quelques pages pour assister à un premier meurtre et au début de nouveaux ennuis pour Largo Winch. A partir de là, il faut s’accrocher. Le récit démarre fort. Rien n’est superflu. Les ressources de Largo ne se limitent pas à celles de son portefeuille. Il n’a rien perdu de l’énergie de ses premières aventures dont certains personnages réapparaissent. « Mer noire », dix-septième tome de « Largo Winch », par Francq et Van Hamme, chez Dupuis.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mer noire, largo winch, francq, van hamme, dupuis |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.