18/11/2010

Goût décès / Tony Chu, détective canibale, T.1 / Layman, Guillory / Delcourt

tonychu.jpg

Voici un polar bien noir qui nous donne à découvrir Tony Chu, un détective cibopathe de la FDA, la Food and Drug Agency. Chu a la capacité de voir le passé de tout ce qu'il mange. Si il mange un steak, il se souvient de la vie et la mort de la vache, ainsi que du processus qui a conduit la vache à la mort. Nul besoin de préciser qu’il a le même type de visions pour un cadavre humain. Dans le monde de Tony Chu, la FDA a interdit la possession, la vente et la consommation de volailles après une pandémie mortelle de grippe aviaire. Une partie de la population pense qu’il s'agit d'un canular créé par le gouvernement. Un marché noir lucratif de la volaille s’est développé à l’image des distilleries clandestines lors de la prohibition. De toute évidence, Tony est l'une des BD les plus follement inventives de ces dernières années, ce qui lui a valu un succès immédiat au Etats-Unis. On peut la qualifier de conte noir sordide surréaliste tant les inventions les plus incroyables s’y entrechoquent tout en gardant une extraordinaire cohérence. Il se dégage de cette histoire pas banale une insoutenable odeur de putréfaction. On a parfois l’impression de goûter les morceaux choisis qui passent sous la dent de Tony Chu, surtout qu’il doit bien mâcher pour percevoir clairement les circonstances des crimes dont il mange les victimes. « Goût décès », premier tome de « Tony Chu, détective canibale » par Layman et Guillory, chez Delcourt.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : goût décès, tony chu, détective canibale, layman, guillory, delcourt |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.