27/10/2010

Absences / Phoenix, T.1 / Gaudin, Peynet / Soleil

 

phoenix1.JPG

« Phoenix » évoque, dans nos référents culturels, un oiseau fabuleux de la mythologie, symbole de l’immortalité, il serait capable de renaître de ses cendres. « Phoenix », c’est aussi le nom d’une ville en Arizona, aux Etats-Unis. Nous ne saurons pas d’amblée à quoi se rapporte le titre générique de cette nouvelle série prévue en cinq tomes. L’intrigue se développe en Californie, pas en Arizona. Quant à l’oiseau mythique, il est lié à la couleur pourpre, mais c’est une lueur verte qui illumine le ciel en ce jour fatidique. Ce qu’il s’est passé, on devine que c’est une expérience scientifique, mais aucune autre précision ne nous est donnée, ni d’ailleurs aux habitants des zones limitrophes. Ils ont seulement reçu l’injonction de se cloîtrer chez eux au moment de l’expérience. Mais un groupe d’enfants n’a pas respecté le timing. Ils ont été exposés à la lueur verte. Vingt-six ans plus tard, l’un d’eux est en proie à des insomnies violentes. La lumière verte y est bien évidemment pour quelque chose. Parallèlement, en d’autres lieux, une lumière verte fait imploser un téléviseur devant un vieillard rabougri, vissé sur sa chaise. Lorsque l’infirmière tente de le déplacer, il prend la mouche et entre dans une colère noire, mobilisant une force herculéenne. « Absences », premier tome rudement bien ficellé de « Phoenix », une série mystérieuse à souhait, par Gaudin et Peynet, aux éditions Soleil.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

12:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : absences, phoenix, gaudin, peynet, soleil |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.