05/10/2010

L’enfer, le silence / Blacksad, T.4 / Canales, Guarnido / Dargaud

 

blacksad-4.jpg

« L’enfer, c’est les autres », affirmait Jean-Paul Sartre. Cette phrase a engendré de multiples interprétations et inspiré un myriade d’auteurs comme point de départ narratif. Dans ce quatrième tome très attendu de « Blacksad », ce n’est pas de cet enfer-la dont il s’agit. L’enfer serait plutôt l’épouvantable situation que vivent les toxicomanes, ou encore l’effroyable vie détruite des victimes d’erreur médicales ou pharmacologiques. Ce pourrait aussi être l’insoutenable et sordide emprise de quelque forban sans scrupule. C’est dans cet univers qu’évolue John Blacksad, un détective privé à la carrure imposante et aux méthodes inspirées, assisté de Weekly, un petit journaliste fouineur et râleur mais néanmoins fidèle et intrépide. Blacksad est chargé par un producteur de jazz agonisant de retrouver Sebastian Fletcher, un pianiste de génie, disparu sans laisser d’adresse. Les auteurs ont opté pour une BD animalière de haute volée. Le style réaliste se marie harmonieusement avec les têtes animales dotées de corps humanisés. La dynamique du récit, peaufinée, séduit les lecteurs les plus exigeants. Cette BD de caractère renferme des trésors d’inventivité qui éclatent en un feu d’artifice graphique pour nous emporter dans les entrailles d’un système implacable. Superbe ! « L’enfer, le silence », quatrième tome de « Blacksad », par Canales et Guarnido, aux éditions Dargaud.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l’enfer, le silence, blacksad, canales, guarnido, dargaud |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.