27/09/2010

L’ordre naturel des choses / Le Tueur, T.8 / Jacamon, Matz / Casterman / coll.Ligne rouge

 

tueur8.JPG

Le tueur est un professionnel implacable. Il assassine sur commande. L’exécution de ses contrats est soignée. Il fait mouche à tous les coups. Ses tarifs sont proportionnels à la qualité de ses services. Il n’a pas de nom. On l’appelle seulement le Tueur. Son visage, quoique humain, reste serein et impassible. Il ne ressent aucun remord pour ses victimes, hommes, femmes ou enfants, même si parfois des scrupules le titillent. Le tueur est un philosophe aussi. C’est d’ailleurs une profonde réflexion sur la vie et sur le sens de notre existence qui la dirigé vers ce métier si particulier et qui le conforte dans ce choix. Les travers de l’humanité n’ont aucune circonstance atténuante à ses yeux. Quant à la marche du monde, elle suit simplement l’ordre naturel des choses. De tous temps, la loi du plus fort s’est imposée, c’est une loi naturelle qui a pour corollaire une sélection tout aussi naturelle. Pour que les plus forts puissent vivre, il faut que les plus faibles meurent. Le tueur ne fait rien d’autre que d’appliquer cette loi. Cette superbe série ne faiblit pas. Le propos reste percutant, la mise en image y contribue grandement. Mais il devient temps que cette histoire qui s’étale sur plusieurs tomes arrive à sa conclusion. « L’ordre naturel des choses », huitième tome du « Tueur », par Jacamon et Matz, aux éditions Casterman, collection Ligne rouge.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l’ordre naturel des choses, le tueur, jacamon, matz, casterman, ligne rouge |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.