30/08/2010

Noces sacrilèges / Sang royal, T.1 / Jodorowsky, Liu / Glénat / coll.Grafica

sangroyal1.JPG

Cet album mérite pleinement de figurer au catalogue de la collection Grafica. Le dessinateur chinois Dongzi Liu fait montre d’une belle maîtrise graphique. Sa palette de couleurs ne semble pas non plus lui réserver de secrets, même s’il en privilégie certaines, savamment choisies pour soutenir un récit féroce. Dans le genre médiéval fantastique, Jodorowsky n’a pas à démontrer son savoir-faire. Dès lors, on est en droit de se demander pourquoi il remet le couvert avec ce « Sang royal » inutilement versé. Car au-delà d’une superbe mise en image, c’est un récit purement shakespearien que l’on découvre. Il y est question d’amitié trahie, de noces contre nature, de retournements de situations, parfois rocambolesques mais toujours tragiques. C’est brutal, cruel, âpre. La vengeance est le moteur du personnage principal, le prince Alvar, dépossédé de son trône par son cousin félon qui, de plus, lui a ravi son épouse et lui a donné un fils. Ce bâtard avéré est un gamin imbuvable, à l’ego surdimensionné. Alvar réapparaît, une décennie plus tard, après avoir retrouvé la mémoire grâce aux bons soins d’une souillon qui lui a donné une fille. L’histoire se complique encore. Mieux vaut vous forger votre propre opinion. « Noces sacrilèges », premier tome de « Sang royal », par Jodorowsky et Liu, aux éditions Glénat, collection Grafica.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : noces sacrilèges, sang royal, jodorowsky, liu, glénat, grafica |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.