20/08/2010

Le Masque de la vérité / Le Scorpion, T.9 / Desberg, Marini / Dargaud

 

lescorpion9.JPG

Cette série fête ses dix ans d’existence avec un album d’assez bonne qualité qui vient confirmer la remise en forme salvatrice intervenue au niveau du scénario depuis deux ou trois albums. La série avait en effet connu un passage à vide, quelques albums moins bien construits, signes d’essoufflement après les tout premiers épisodes. Le dessin de Marini reste pareil à lui-même, toujours magnifique, sensuel et puissant à la fois. Nous retrouvons le cardinal Trebaldi dans sa chasse à l’homme acharnée pour tuer le Scorpion. Nous savons que le Scorpion n’est autre que son propre fils, fruit du péché qu’il tente par tous les moyens d’effacer. Mais l’animal ne se laisse pas écraser si facilement. Son dard mortel frappe sans faillir. Le théâtre de cette lutte impitoyable, c’est Rome, la majestueuse cité aux décors de rêve pour cette fresque haut en couleurs. L’action est omniprésente. Les scènes de combats ou d’intrigues se succèdent à un rythme d’enfer et se disputent la vedette avec des dialogues cousus main, on serait même tenté de dire brodés. Le récit en devient vraiment attractif. Les auteurs semblent se libérer d’un lourd fardeau, de trop de non-dits. Mais ici les masques tombent pour dévoiler toute la vérité. Visiblement, beaucoup de soin a été apporté et le résultat s’en fait sentir. « Le Masque de la vérité », neuvième tome du « Scorpion », par Desberg et Marini, aux éditions Dargaud.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le masque de la vérité, le scorpion, desberg, marini, dargaud |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.