11/08/2010

Razal / One of us, T.2 / Sala / Soleil

 

oneofus2.JPG
Ce que l’on remarque de prime abord, c’est la qualité graphique de cette BD. Le réalisme des dessins est savamment exacerbé par des effets audacieux et des couleurs percutantes. L’histoire commence doucement mais s’emballe très vite en une effrayante escalade de violence. Le personnage central est Aldis, un jeune homme aux capacités psychiques étonnantes. Il est capable de ressentir une empathie extrême, spécialement lorsque l’autre nourrit de noirs sentiments ou une agressivité intense. Aldis s’imprègne de ces humeurs, à un tel point qu’il doit les expulser, les extérioriser, dans des manifestations physiques qui décuplent sa force. Aldis a aussi la capacité de pénétrer l’esprit d’autrui et d’y exercer une influence, bonne ou mauvaise, jusqu’à infliger des douleurs ultimes. L’état instable et profondément opprimant dans lequel il se trouve serait du à une forme aiguë du syndrome d’Asperger, assimilé à de l’autisme, et dont les connaissances restent encore lacunaires. Le récit évolue crescendo. Aldis fait la rencontre de Razal, un meneur aux idées révolutionnaires, et qui semble également doté de facultés psychiques exceptionnelles. Un combat pourrait bien se profiler bientôt. Ca promet de fabuleuses séquences. Par ailleurs, nous apprenons des bribes du passé d’Aldis, et de celui de ses parents. Une BD de science-fiction époustouflante : « Razal », deuxième tome de « One of us », par Sala, aux éditions Soleil.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : razal, one of us, sala, soleil |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.