04/08/2010

Luck / Falardeau / Dargaud

luck.JPG

Luck, c’est le diminutif de Jean-Luc, un graffeur sachant graffer, mais que des crânes. Luck n’arrive pas à se les sortir de la tête. Les crânes sont le seul motif qu’il parvienne à dessiner, comme un leitmotiv obsédant. L’obsession de Luck, c’est pourtant Julie. Mais Julie est inaccessible. Luck n’a jamais réussi à lui adresser la parole. Un jour, il trouve l’occasion de s’approcher d’elle, juste de s’approcher, pas encore de lui parler. Luck reluque des annonces pour des chatons à vendre, histoire d’occuper une place stratégique à quelques pas de Julie. Mais alors qu’il se concentre sur les chats, Julie l’interpelle. Décontenancé, Luck perd ses moyens et broubele quelques mots. Ridicule le Luck ! EN se retournant avec maladresse, il bouscule Gabrielle, une membre du club de basket, dont il renverse le café. De là va naître un certain bouleversement dans sa vie d’adolescent immature. Cette BD dessinée dans un style graphique très épuré s’annonce comme un one-shot alors que la fin reste ouverte et nous laisse donc sur notre faim. Le style, tant graphique que narratif, s’apparente au genre Shôjo manga pour jeunes filles pré pubères. Un format de poche, comme les mangas, aurait dès lors été pleinement justifié, d’autant plus que le graphisme s’y prête admirablement. « Luck », une BD gentillette, sans prétention aucune, signée Michel Falardeau, aux éditions Dargaud.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : luck, falardeau, dargaud |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.