26/07/2010

Voir Vienne ou mourir / Souvenirs de la Grande armée, T.3 / Alexander, Dufranne / Delcourt / coll.Histoire et Histoires

souvenirsdelagrandearmee3.JPG
En mille huit cent neuf a lieu à Abensberg une bataille sanglante, comme beaucoup à cette époque, opposant les troupes autrichiennes à l’armée napoléonienne, dite la Grande armée. Historiquement parlant, cette bataille fut décisive dans la poursuite des ambitions de Bonaparte. C’est grâce à Abensberg qu’il a pu relancer ses offensives contre l’Autriche. Mais ce n’est pas ce qui intéresse le plus les auteurs de cette BD. Les combats ont fait des milliers de tués et de blessés. Après le camp de bataille qui est déjà en soi une infernale boucherie, les blessés sont acheminés vers les camps où des médecins débordés les soignent dans l’urgence, avec des décisions radicales. Les amputations se succèdent, sans anesthésie. La souffrance s’insinue et frappe sans pitié. Parmi les soldats blessés, Le Belge doit subir une intervention au dos. Il a de la chance de tomber entre les mains du médecin Merlot, car son confrère Delaunay traîne une réputation de boucher. En convalescence, Le Belge surprend des détrousseurs de cadavres puis assister à un règlement de compte entre Delaunay et Merlot. Un récit dur, témoin d’une époque cruelle, doublé d’une vengeance qui a trop tardé. « Voir Vienne ou mourir », troisième tome emballant de « Souvenirs de la Grande armée », par Alexander et Dufranne, aux éditions Delcourt, collection Histoire et Histoires.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

Les commentaires sont fermés.