21/07/2010

La Spirale Mc Parnell / All Watcher, T.4 / Desberg, Mutti / Le Lombard

Cette série est ce qu’on peut désigner par l’anglicisme spin-off, c’est à dire une série dérivée de l’originale. Les plus critiques parleront péjorativement de « suite commerciale ». Tout dépend dès lors de la qualité de ladite suite. Dans le cas de « All Watcher », c’est le spin-off de la série « I.R.$. ». Elle met en scène le héros Larry Max, mais avec plus de distance quant aux questions qui le tourmentent. Larry fait ici son job d’agent de l’IRS, le fisc américain. Il traque un fantôme surnommé All Watcher. Cette entité est soit un homme, ou une femme, soit un groupe, soit un aléa du système financier mondial dont il se nourrit. Car All Watcher est comparable à un trou noir. Il est invisible en tant que tel et n’apparaît que par le contour dessiné par tout ce qu’il engloutit et qui disparaît, en l’occurrence, des sommes considérables. Cette fortune inestimable doit bien servir à quelque chose. Larry Max et sa collègue Mia Mai tentent de le découvrir en une traque impitoyable. Les albums de ce spin-off paraissent à un rythme soutenu. Stephen Desberg assure le scénario pour différents dessinateurs. Ici, Andrea Mutti déçoit. De nombreuses erreurs irritent le lecteur, déjà peu choyé par un tome de transition moins passionnant que les autres. « La Spirale Mc Parnell », quatrième tome de « All Watcher », par Desberg et Mutti, aux éditions Le Lombard.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la spirale mc parnell, all watcher, desberg, mutti, le lombard |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.