15/07/2010

Léa ne se souvient pas comment fonctionne l’aspirateur / Corbeyran, Gwangjo / Dargaud

leanesesouvientpas

Le crayonné intimiste du dessinateur coréen Gwangjo donne le ton en installant une atmosphère feutrée, une grande douceur mêlée à une sourde froideur latente. Louis Levasseur est romancier. Il n’en mène pas large. Son éditeur lui a octroyé des avances alors qu’il ne produit plus le moindre livre. Louis manque cruellement d’inspiration. Le salut va se présenter à lui dans des poubelles éventrées. Il ramasse le cahier intime d’une voisine qui a déménagé. L’histoire qu’il va découvrir par indiscrétion ne manque pas d’originalité. Léa décrit comment elle s’est retrouvée à ne plus pouvoir utiliser l’aspirateur, ni d’ailleurs aucun appareil électroménager. Aucune explication rationnelle ne peut justifier cette amnésie sélective. Louis va dès lors se lancer dans les suppositions et alimenter son imaginaire. L’histoire singulière de Léa lui permet d’écrire un nouveau roman et de renouer avec le succès, un succès phénoménal qui le propulse en tête des ventes. Son quotidien s’améliore sensiblement. Lors des multiples séances de dédicaces, il se dit qu’un jour une certaine Léa se présentera devant lui et se sera reconnue. La réalité sera tout autre et lui réserve une terrible surprise. Excellente mise en lumière d’un grave fait de société, admirablement amené : « Léa ne se souvient pas comment fonctionne l’aspirateur », par Corbeyran et Gwangjo, aux éditions Dargaud.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.